vendredi 20 janvier 2017

Pologne : les conservateurs toujours largement en tête dans les sondages

Après la fin de la crise parlementaire polonaise, le PiS caracole toujours en tête dans les sondages.

On pourrait parler d’une crise parlementaire pour rien du point de vue de l’opposition « totale », c’est-à-dire des deux partis libéraux libertaires soutenus par Bruxelles depuis un an dans leur tentative d’organiser un Maïdan en Pologne, « par l’étranger et par la rue », pour reprendre les mots de Grzegorz Schetyna, le leader de la Plateforme civique (PO). Pour rappel, le PO gouvernait avec le parti agraire PSL de 2007 à 2015. Quant au deuxième parti libéral-libertaire, c’est le parti Nowoczesna (« Moderne », tout un programme) de Ryszard Petru, un ancien économiste de la Banque mondiale qui est aussi passé par plusieurs grosses banques privées.
Malgré plus d’un an d’attaques répétées de Bruxelles et de manifestations de rue (généralement modestes mais au ton très agressif et très relayées par les médias) organisées par le « comité de défense de la démocratie » (KOD, dont on apprend aujourd’hui qu’il a rapporté au moins 120 000 zlotys / 28 000 € à son leader Mateusz Kijowski), un sondage CBOS publié le 16 janvier montre que les conservateurs du PiS obtiendraient aujourd’hui le même résultat que lors des élections législatives d’octobre 2015 : 37 %, contre 16 % pour la Plateforme civique (PO) et 9 % pour Nowoczesna, qui perd 5 points. Les partis Nowoczesna et PO sont les deux partis qui ont occupé l’hémicycle de la Diète pendant près d’un mois, en se relayant jour et nuit.

Le graphique ci-dessous montre l’évolution des résultats des sondages de l’institut CBOS depuis plus d’un an par rapport aux résultats des élections du 25/10/2015 (carrés sur la gauche) :
Prawo i Sprawiedliwość = Droit et Justice (PiS, social-conservateur, disposant de la majorité absolue au parlement depuis les élections d’octobre 2015)
Plateforma Obywatelska RP = Plateforme civique (PO, anciennement libéral-conservateur mais devenu libéral-libertaire sous Donald Tusk puis Ewa Kopacz)
Nowoczesna Ryszarda Petru = le parti Nowoczesna de Ryszard Petru créé avant les élections de 2015 pour récupérer les déçus d’un PO miné par les affaires, libéral-libertaire
Kukiz’15 = un groupement hétéroclite de conservateurs, patriotes et nationalistes
SLD = sociaux-démocrates (gauche post-communiste)
PSL = parti agraire/paysan, plutôt conservateur sur le plan social, pratique pour former des coalitions quand il n’y a pas de majorité absolue (ce qui est généralement le cas) puisqu’il gouverne généralement avec le plus offrant en termes de postes


Article publié originellement sur le site Visegrád Post

Olivier Bault

Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire