vendredi 20 janvier 2017

Tout savoir sur « les tradismatiques à l’assaut du pouvoir »

Nouveaux venus de la vie politique et sociale, les « tradismatiques » doivent leur nom aux deux grands courants qui ont forgé le nouveau catholicisme français, et sont empreints d’un conservatisme philosophique sans complexe. Analyse avec Gaël Brustier pour l’Observatoire des radicalités politiques.

Les « tradismatiques », inspirés autant par les communautés postconciliaires charismatiques que par les fraternités traditionalistes, participent d’un même état d’esprit qui a vraiment coagulé au tournant des années 2000 et déferlé dans les rues à l’occasion de La Manif pour tous. Cette génération de catholiques investis dans la cité monte en puissance avec la force de ceux qui ne doutent pas ou qui doutent très peu…

Tradismatiques ? Traditionnalistes et charismatiques, c’est-à-dire issus de deux traditions qui, dans l’histoire du récente de l’Église catholique, résonnent pourtant comme chiens et chats… Voilà donc qui aurait pu surprendre voici quelques années et qui n’a pourtant plus rien d’étonnant aujourd’hui vu depuis le monde catholique. Voilà qui aurait dû tenir de l’oxymore et qui pourtant, aujourd’hui, tient presque de l’évidence pour qui suit l’évolution idéologique des Français catholiques depuis quelques années et, en particulier, des plus jeunes. Le tradismatique est presque la figure du jeune catholique désireux d’agir dans la cité à quelque niveau que ce soit. Il n’est pas le jeune catholique, il en est une variété répandue. Il est fréquent de le ou de la croiser au gré de rencontres publiques, de manifestations diverses ou d’événements politiques.

 Les tradismatiques sont le fruit d’une histoire. Ils sont désormais présents et sont appelés à devenir influents. D’où viennent-ils et où vont-ils ?

Eric Martin

Source 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire